5/08/2011

Marabout à vendre


Il y a des projets plus importants que d’autres, qui exigent de faire de la place, et de se débarrasser de quelques trucs accumulés.

Le truc que j’ai le plus tendance à accumuler, ce sont les livres. Et, pendant un long moment, J’ai été en quelques sortes «abonné» à la Bibliothèque Marabout Fantastique. Dàs qu’un de ces livres arrivait à la bouquinerie du coin, il était mis de côté pour moi. J’en ai donc accumulés quelques uns. Et maintenant, je dois m’en départir.

Un grand nombre de fans de fantastique connaissent la valeur de ces livres, aussi, pour leur bénéfice, voici la liste des tomes que je vais offrir, avant d’aller les porter à la bouquinerie à mon tours.

  • Melmoth L’homme errant, par Charles Robert Mathurin, suivi de Melmoth réconcilié, par Honoré de Balzac.
  • Derrière le mur blanc, par Eddy C. Bertin
  • Myrtis, par Daniel Mallinus
  • Le Musée des diables, par Carlos Esteban Deive
  • Confession du pécheur justifié, par James Hugg (celui là, j’ai beaucoup aimé)
  • La Nuit de Walpurgis et Le Golem, de Gustav Meyrink, deux incontournables.
  • Le Fantôme des Canterville et autre moralités fantastiques, par Oscar Wilde
  • Le Chevalier Ténèbre suivi de La Ville-Vampire, par Paul Féval (mettant en scène Ann Radcliffe, c’est très amusant)
  • Soleil des Loups, par A. Pieyre de Mandiargues
  • Le Fantôme dans le miroir, de Patricia Squires
  • Les Épées de l’effroi, par Vernon Lee
  • Le Pentagramme, par Vladimir Colin
  • Herbes méchantes, par Franz Hellens
  • Le Temps mort, par René Belleto

Voilà. Je serai au congrès Boréal cette année, presque sans arrêt sans doute. Vous pouvez me laisser un petit commentaire si quelque chose vous intéresse.

8 commentaires:

Ariane_Gelinas a dit...

Le Belleto m'intéresse... Combien les vends-tu ?

Philippe Roy a dit...

Je vais voir en fonction de ce que peux m’offrir la bookinerie du coin, et je vais faire un prix de volume. Ça devrait jouer entre 2 et 4 dollars pièce, avec une tendance lourde vers le 2$ si quelqu’un m’en prend plus d’un. Ils ne sont plus tout neufs, mais quelques uns sont impossibles à trouver, ce serait bête de les déverser dans la nature auprès d’un public non averti.
Claude Bolduc avait exprimé son intérêt. Sais-tu où je pourrais le rejoindre avant le congrès?

Ariane_Gelinas a dit...

Nous en reparlerons sur place, alors, pour le prix ! (et je maintiens mon intérêt pour le Belleto). Pour l'adresse de Claude, tu n'as qu'à m'écrire à arianegelinas(a)gmail.com et je te la donnerai (je ne suis pas à l'aise de diffuser son courriel en ligne sans son accord ;) )

Philippe Roy a dit...

Je te réserve le Belleto, et je t'écris de suite.

Gabrielle Syreeni a dit...

Les Meyrink m'intéresse. Le texte de Féval m'a l'air intéressant également (je ne connais que Le Bossu de lui, pour l'instant). Pour les autres, il faudrait que je lise leur 4ème de couverture. Ils ne me disent rien.

Ah oui, remarque à part, il me semble que nous devons écrire Bouquinerie (comme la boutique sur l'avenue Mont-Royal). Mais peut-être est-ce un petit caprice d'auteur que tu l'écrives de cette façon? ;-)

@+

Philippe Roy a dit...

Formidable, j'arrive à écrire «bouquinerie» de trois manières différentes!

Les Meyrink sont évidemment des grands classiques (et ça me fait mal de m'en séparer, mais je ne vois pas le jour où je le relirai). Féval opère dans un régistre beaucoup plus léger, mais très pittoresque. Je te réserve les Meyrink de toutes manières.

claude b. a dit...

Coucou!

Dans le Féval, La Ville-Vampire, c'est assez rigolo. J'en garde un bon souvenir.

Pour ma part, il y a deux de ces titres que je n'ai pas: Melmoth l'homme errant et Confession du pécheur justifié. Alors je les prends volontiers.

Philippe Roy a dit...

Deux excellents choix, cette fois de livres très orientés vers les querelles religieuses. Je te les réserve.