9/17/2006

Deux jours perdus

J'ai passé deux jours à écrire une scène que je m'apprête à éliminer. Inutile, lourde, encombrante. Moin objectif de terminer le livfre à la fin de ce mois me mets en panne. Je vais donc écrire directement les scènes clé, que je possède pleinement, puis entâmer le travail de révision. Dès que les ponts auront été placés entre les différentes pièces, je pourrai le soumettre aux lecteurs privilégiés.

Durant ce temps, je ne cesse d'avoir des idées nouvelles concernant les suites et l'épaisseur du mythe. Ces idées me permetront peut-être, si je parviens à me les approprier dans un tout cohérent, de donner de la cohérence et de la profondeur à ce premier roman. Peut-être aussi à l'amincir, en permettant de communiquer en quelques mots des notions que je cherchais à tâtons dans des scènes interminables.

Aucun commentaire: