7/05/2008

Festival Fantasia, Impression de Machine Girl

Je me remets à peine d'un nouveau déménagement (rien n'est encore tout à fait à sa place dans mon nouvel appartement) et je ne trouve pas le temps de faire quoi que ce soit. Le festival Fantasia vient de commencer, et j'en suis à deux films en deux jours. Dans quelques minutes, j'irais Mother of Tears, le dernier film de Dario Argento.

Hier, c'était Machin Girl, film d'horreur/exploitation/comédie très sanglant et parfaitement loufoque. J'ai eu beaucoup de plaisir, mais hélas, la plupart des événements sanglants du film étaient déjà contenus dans le preview. Au menu, violence difficile à supporter (parfois) et découpage en gros plan de mannequins en caoutchouc. Les effets spéciaux sont inférieurs à ce que je suis habité de voir. Les japonais ne semblent pas capable d'amener la technique à la hauteur de leur imagination. Enfin, difficile de critiquer un film qui se prend si peu au sérieux.

Le festival est de plus en plus peuplé. Des salles où je voyais jadis (l'an dernier seulement) deux petites centaines de spectateurs en entassent maintenant plus du double, avec des files d'attente monstrueuses. J'ai dû rester debout près d'une heure pour voir les Disciples de la 36ième chambre Shaolin. Ça en valait la peine. Les dialogues pourraient tenir sur un feuillet, le reste du film est du pur kung fu, sauce Shaw Brothers.

Aucun commentaire: