11/30/2011

Des promesses! Des promesses!

Malgré mon absence relative sur ce blogue pour cause de papalité, les visites ont atteint un niveau record, dépassant le millier pour la première fois. Le taux de rebond a baissé et le temps moyen passé à la lecture des billets a augmenté de manière significative.

La faute aux vampires

Si la majeure partie des visites demeurent concentrées sur les pages concernant la mise en page de romans et d’autres livres de fiction, les billets consacrés aux vampires ont connu l’essentiel de la hausse, et j’en suis très heureux.

Je vais être très franc: si j’ai partagé mes réflexions sur le mythe du vampire ces derniers mois, c’est pour de basses considérations de SEO (search engine optimization). Lorsque mes articles sur la mise en page m’ont apporté un nombre significatif de visites, je me suis apperçu que mes statistiques me révélaient quels étaient les mots les plus employés dans les recherches. Comme je termine tranquilement un roman qui raconte une sordide histoire de vampires, je me suis dit que cette information vaudrait de l’or, le moment de la publication venu. Et ça marche plutôt bien.

Et la mise en page?

Même si j’ai a priori moins d’intérêt à aider les metteurs en page en herbe, je prépare actuellement la suite logique à ma série de billets, c’est à dire un véritable tutoriel sur la mise en page d’un roman, de A à Z. C’est commencé mais c’est long, très long. Je vais sans doute le publier en plusieurs parties.

Et un nouveau blogue

Je me retiens continuellement de publier mes opinions politiques ici, parce que je veux que Les Chemins obscurs demeure un blogue littéraire. Parfois ça déborde, mais j’essaie toujours de garder un lien avec la littérature. Pourtant, le blogue est une manière devenue importante de participer à la vie politique et je ne veux plus m’en priver. Je vais donc mettre sur pieds un autre blogue très bientôt, exclusivement consacré à ce qui me peine, me révolte et me donne des raisons d’espérer. Ça se fera dans les prochains jours.

Aucun commentaire: