2/24/2007

Première connexion airport

Dans le café où je viens généralement faire mes révisions, je viens de découvrir que je pouvais me connecter à Internet par une borne airport, ce qui me permet de faire une petite mise à jour de mon blogue.

Deux nouveaux chapitres révisés aujourd'hui. Je vais peut-être terminer mes révisions aujourd'hui, ce qui signifie que je serai en mesure de bientôt soumettre ce récit à des lecteurs privilégiés.

À bientôt donc pour de bonnes nouvelles ;)

2/17/2007

La dernière scène

Voilà! J’ai terminé de réécrire, à ma satisfaction, la scène où se déroule la question et l’évasion de Michel. C'était la dernière scène requérant une réécriture complète. Il n’y a désormais plus de fils qui pendouillent et plus de questions sans réponses dans cette énorme brique (qui fait désormais un peu plus de 590 pages). J’ignore encore si je vais me permettre une révision générale avant de le cofier à un lecteur privilégié. Avec tous ls trucs que j'ai supprimés, déplacés ou remis à neuf, ce ne serait certainement pas du luxe. D'un autre côté, j'éprouve le besoin de me détacher un peu de cette oeuvre qui m'obsède, et pour laquelle j'ai perdu le détachement qui me permettrait de l'apprécier.

J'ai malheureusement eu une idée qui viendrait encore embellir et étoffer mon univers, et qui réclame que j'apporte de légères modifications en plusieurs endroits. Comme cette idée aura de nombreuses répercutions sur l'ensemble de mon univers (et donc des suites éventuelles), je ne pourra pas en faire l'économie.

Souhaitez-moi bonne chance!

2/15/2007

À propos des OGM...

Un lien intéressant à propos de l'attitude d'un gouvernement par rapport à une étude révélant un risque chez une variété de maïs transgénique.

Emploi et première tempâte de neige

Cinquante centimètres de neige, voilà qui me rapelle mon enfance. Je profite d'un avant-midi de congé où rien n'est accessible pour continuer de plus belle ma recherche d'emploi.

Je suis sorti du bureau hier, au plus fort de la tempête. Aucun service d'autobus, ni de taxi. J'ai donc dû me rendre chez moi à pieds, entreprise longue et fatigante. La neige tombait si dru que mes yeux se recouvraient instantanément de neige dès que je levais la tête pour voir où j'allais. Heureusement que j'avais un bon manteau!

Pour ceux que cela intéresse, mon portfolio et mon cv se trouvent à cet URL. N'hésitez pas à me faire vos commentaires, si vous y connaissez quelque chose.

http://www.savefile.com/projects/1078239

2/12/2007

Bouleversements à venir

Voilà, le Rubicon est franchi: j'ai prévenu mon patron qu'il devrait bientôt se passer de mes services, et qu'il ferait bien de chercher un nouveau graphiste. Les CV ont commencé à voler vers Montréal. Le premier juillet au plus tard, je n'aurai plus ce boulot.

Je vais donc quitter cette ville où j’ai passé les quinze dernières années pour la triste grisaille de Montréal. Grisaille où poussent tout de même la culture (et la contre-culture), l'animation et les perspectives de carrière radieuses.

La situation pouvait difficilement m'être plus favorable. Mon meilleur ami est déjà sur place et m'attend pour trouver un appartement. En aménageant avec mon ex, j'ai abandonné presque tous mes biens meubles (vieux et délabrés, pour la plupart) ce qui fait que je suis tout léger. Il aurait fallu, pour rester à Sherbrooke, tout racheter, pour tout abandonner ensuite. Non, c'est le moment ou jamais.

J'ai profité de cette fin de semaine pour réviser deux chapitres et pour me lancer dans la rédaction d’une scène clef que j’aivait sagement laissée de côté, après en avoir suprimé une version préléminaire parfaitement décevante. Il me tarde que la fin de semaine revienne pour m’y replonger. Tout cela me prend plus de temps que prévu, mais c’est davantage à cause du travail qui me demande la plus grande part de mon énergie. Au moins, cette charge de travail me donnera les fonds qui seront nécessaires à mon déménagement.