12/14/2006

437 pages dans les deux premiers livres...

Ce qui signifie 15 de moins qu’avant. Je suis repassé comme un rouleau compresseur sur mon chapitre II, et j’en ai enlevé plus ou moins le quart, partie totalement inutile qui gangrenait tout le rteste de l’ouvrage. Reste à voir comment ces changements affecteront le reste de la logique.

Je dois bien admettre que je ne suis pas souvent en grande forme pour écrire. J'ai connu des semaines très éprouvantes au boulot, ce qui fait que mon travail littéraire a été relégué aux fins de semaines. Mais les vacances des fêtes approchent à grand pas. J'aurai alors une dizaine de jours, durant lesquels je devrais parvenir à compléter la première révision générale du manuscrit.

Je me suis heurté à tant de gribouillage inutile et malhabile jusqu’à maintenant que j’admets avoir des doutes sur la possibilité de cette histoire de toucher des gens. Mais je garde espoir. Tant que je pourrai arriver à arracher les pages nuisibles comme je le fais, je garde espoir.

Aucun commentaire: