9/19/2006

Marer Arar et la GRC

«

Un peu hors sujet ici, mais tout ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l'homme dans mon «beau pays» me touche énormément. Nous avons perdu beaucoup à suivre les États-Uniens dans leur paranoïa. Mais l'espoir subsite. Je vous recommande de lire l'article complet.

Le juge O'Connor recommande de dédommager Maher Arar

Hélène Buzzetti
Édition du mardi 19 septembre 2006

Mots clés : Québec (province), Canada (Pays), Terrorisme, Justice, arar, grc, juge o'connor

Ottawa -- En définitive, l'erreur de Maher Arar aura été de marcher un peu trop longtemps sous la pluie. Sa balade suspecte lui a valu d'être étiqueté à tort par la GRC comme un «extrémiste islamiste» dans une requête destinée aux autorités américaines. Cette conclusion hâtive, sans aucun fondement de la part de la Gendarmerie royale du Canada, a conduit le Canadien jusque dans les geôles syriennes où il a croupi près d'un an.

Aucun commentaire: